Le contrôle technique d’un véhicule implique la réalisation d’un contrôle anti-pollution. En quoi consiste-t-il? Comment le réalise-t-on ? Nous répondons dans ce guide à toutes vos questions sur le contrôle anti-pollution.

En savoir plus sur les contrôles techniques

C’est quoi un contrôle anti-pollution ?

Le contrôle anti-pollution ou contrôle technique complémentaire antipollution est un examen complémentaire technique réalisé sur un véhicule. Il a pour but de mesurer le degré de pollution d’un véhicule.

Le contrôle anti-pollution a été mis en place depuis 1999 suite aux réglementations visant à la protection environnementale en limitant les émissions de gaz nocifs notamment le CO². Ces réglementations ont connu une grande évolution au fil des ans. Ainsi en 2015 une réglementation s’appliquait aux fabricants dans la conception et la commercialisation des véhicules qui se doivent de respecter la norme Euro 6. Par exemple, l’émission Carbone de ces véhicules doit être réduite et ils doivent disposer d’un système et d’un voyant anti-polluant.

Le contrôle anti-pollution est réalisé 11 ou 12 mois après le contrôle technique de votre véhicule. Il concerne :

  • Les véhicules utilitaires/ Société (VSTU),
  • Les véhicules utilitaires à essence mis en circulation à partir du 1er Octobre 1972,
  • Les véhicules utilitaires à diesel mis en circulation à partir du 1er Octobre 1980,
  • Les pick-up, camionnette, fourgon,
  • Les véhicules de transport sanitaire…

La mention CCTE marquée sur votre carte grise indique que votre véhicule est concerné par la réalisation d’un contrôle anti-pollution. Si votre carte grise ne dispose pas de cette mention, vous n’êtes pas soumis à ce contrôle.

Comment réaliser un contrôle anti-pollution ?

Le contrôle anti-pollution se fait par un contrôleur agréé dans un centre de contrôle technique. Au cours de ce contrôle, il sera amené à contrôler :

1- Les émissions de votre pot d’échappement

  • Pour les véhicules à essence, le contrôle se fera par une vérification de la valeur lambda et la teneur en CO² des gaz d’échappement provenant de votre moteur.
  • Pour les véhicules diesel, le contrôle est basé sur l’opacité des fumées d’échappements.

2- Le système de diagnostic embarqué (OBD) pour identifier des dysfonctionnements au niveau du filtrage des émissions polluantes.

3- Des voyants anti-pollution sur votre tableau de bord.

Ce diagnostic une fois établi, le contrôleur vous délivrera un procès-verbal spécifiant la durée de validité du contrôle. Et mentionnera également sur les documents de votre véhicule des indications prouvant qu’il a passé le contrôle anti-pollution. Ce contrôle a une validité d’une année. Votre véhicule doit donc y être soumis annuellement.

Une contre-visite est exigée sur une durée de 2 mois pour les véhicules n’ayant pas validé le contrôle anti-pollution.

Prendre un rendez-vous avec un centre de contrôle technique ?

Que faire pour réduire la pollution de votre voiture ?

Pour ne pas passer en contre-visite lors d’un contrôle anti-pollution, il est donc important au préalable de prendre des mesures permettant à votre véhicule de respecter les normes exigées :

Le voyant anti-pollution :

Prenez le soin de vérifier le voyant anti-pollution sur votre tableau de bord, si votre véhicule en dispose. Ce voyant allumé vous indique l’existence d’un dysfonctionnement. En fonction des véhicules, s’il est allumé ou clignote, cela vous indique l’existence d’un problème.

Les mesures préventives : moteur et filtre

Une mesure préventive se trouve dans l’entretien en continue de votre véhicule en veillant sur l’état de votre moteur ou en effectuant des contrôles techniques volontaires. En effet, les gaz d’échappement qui sont soumis au contrôle émanent de votre moteur. Un moteur dysfonctionnel sera sujet à une plus grande pollution.

Equiper votre moteur d’un système anti-pollution de filtre à particules pour réduire l’impact de pollution. Ce filtre est plus adapté aux moteurs diesel, il permet de réduire l’émission de fumées noires et de particules nocives.

AUTOSUR est une entreprise spécialisée depuis plus de 30 ans dans les contrôles techniques automobile. Nous vous offrons nos services dans le contrôle technique, la contre-visite, le contrôle anti-pollution ou les contrôles volontaires de vos véhicules à CHAMPCEVINEL À CÔTÉ DE PÉRIGUEUX. Que ce soit des véhicules à usage particulier ou une flotte d’entreprise. Contactez-nous au 05 53 03 76 03.

En savoir plus sur AUTOSUR ?