Le contrôle technique des voitures automobiles est une procédure obligatoire pour pouvoir circuler sur route en toute sécurité. Son but est d’identifier les défaillances présentes au niveau de votre véhicule. C’est un examen technique réalisé dans des centres de contrôle par des contrôleurs techniques agréés par les préfets de département.

Le contrôle technique particulier :

Selon la réglementation, chaque véhicule est soumis à une vérification de ses points techniques dans un centre agréé. Le contrôle passe en revue 133 points qui présentent 10 fonctions principales : freinage, direction, éclairage, équipements, pollution… Cette opération n’implique aucun démontage et prend environ 45 minutes. A la fin du contrôle technique, le contrôleur vous donne un procès-verbal résumant sa manœuvre. Et ce, en spécifiant les problèmes constatés au niveau de votre voiture.

Ce contrôle concerne les véhicules automobiles de plus de 4 ans, dont le poids total en charge est inférieur à 3,5 tonnes, notamment les voitures particulières et quel que soit leur type de motorisation : essence, diesel, électrique, hybride ou encore GPL.

De plus, une visite régulière est nécessaire tous les 2 ans. Et si vous possédez une voiture de collection de plus de 30 ans, le contrôle technique doit être effectué tous les 5 ans dans ce cas.

Le contrôle technique professionnel :

Ce contrôle concerne les véhicules d’entreprise ou véhicules utilitaires avec un poids inférieur à 3,5 tonnes et utilisés pour une fonction commerciale ou industrielle. Ces véhicules suivent la même démarche d’examen des points techniques que les véhicules particuliers, les 133 points de contrôle sont donc vérifiés de la même façon. La seule différence pour le véhicule utilitaire est qu’un contrôle pollution  doit être réalisé tous les ans. Ce contrôle pollution permet de vérifier quatre éléments :

  • La teneur en monoxyde de carbone et en valeur lambda des gaz d’échappement,
  • L’opacité des fumées d’échappement,
  • L’identification du véhicule,
  • Les dispositions de diagnostic embarqué (OBD).

Si trois de ces éléments ne correspondent pas aux normes en vigueur, vous devez effectuer une contre-visite de votre véhicule.

Notez que pour les véhicules de société, un contrôle technique et un contrôle pollution doivent être effectués tous les deux ans. De plus, le contrôle technique des véhicules de société est obligatoire, en cas de manquement à cette obligation de contrôle technique, l’employeur s’expose à une amende forfaitaire.