La contre-visite  est une seconde visite effectuée à la suite du contrôle technique de votre véhicule. Elle permet de réparer les défauts constatés  lors du premier contrôle. Selon la réglementation, certains points défectueux, comme le freinage, l’éclairage ou la direction des roues, constatés lors d’examen technique de votre véhicule doivent obligatoirement faire l’objet d’une visite. Dans quels cas la contre-visite est nécessaire et comment elle se déroule ?

Dans quels cas passer une contre-visite ?

Comme le contrôle technique vise à repérer les éventuelles défaillances de votre voiture afin de garantir votre sécurité et celle des usagers de la route, certains dysfonctionnements nécessitent des réparations plus ou moins importantes. Parfois, le contrôleur peut exiger la réalisation d’une contre-visite du contrôle technique, et ce, pour vérifier que les défaillances ont été traitées. En effet, lors du contrôle technique, 3 types de défaillances peuvent être détectés : les défaillances mineures, les défaillances majeures et les défaillances critiques. Les deux dernières entraîneront la réalisation d’une contre-visite de votre véhicule. Voici les principaux points entraînant une contre-visite :

  • Le dysfonctionnement des feux du véhicule,
  • L’usure des plaquettes de frein, des pneus, des amortisseurs ou du pot d’échappement,
  • La direction défaillante et la mauvaise visibilité pour le conducteur,
  • L’usure des ceintures de sécurité et des sièges.

Dans quel délai effectuer une contre-visite ?

Selon le type de la défaillance détectée, le délai pour passer votre contre-visite varie. S’il s’agit des défaillances majeures ou critiques, cela oblige la remise en état du véhicule lors de votre contre-visite. La date limite pour effectuer cette analyse est indiquée sur votre carte grise :

  • Pour la défiance timbre S, vous disposez d’un délai de 2 mois,
  • Pour les timbres R, vous devez effectuer les réparations dans la journée.

N.B : les réparations doivent être réalisées dans un garage de votre choix et non pas par le centre de contrôle technique.

Conseil :

Il n’y a pas de limite au nombre de contre-visites successives que vous pouvez effectuer. Mais il est conseillé de réaliser les réparations (ou envoyer votre véhicule à la casse si le montant des réparations est supérieur à la valeur de votre voiture) que de repasser la contre-visite plusieurs fois.