Le contrôle technique volontaire est un examen qui peut être réalisé à tout moment. Qu’il soit total ou partiel, ce contrôle offre plusieurs avantages pour votre entreprise.

Faisons le point sur les principaux avantages offerts par le contrôle technique volontaire et quelle est sa relation avec la productivité de votre entreprise.

Les avantages du contrôle technique volontaire pour votre flotte des véhicules professionnels

S’effectuant dans les mêmes conditions d’objectivité et de fiabilité que le contrôle réglementaire, le contrôle technique volontaire offre des avantages non négligeables.

  • Vérifier le bon fonctionnement et le bon état de certains éléments essentiels de votre véhicule utilitaire est un acte judicieux vous permettant de prendre la route en toute sérénité,
  • Savez-vous que des pneus usés sont à l’origine de 5% des accidents mortels sur autoroute ? Vérifiez votre pneumatique ainsi que votre système de freinage est indispensable pour diminuer les risques d’accident,
  • Le contrôle technique volontaire permet également de diminuer le risque de pannes, pouvant engendrer des coûts supplémentaires pour votre entreprise.

Vérifier le bon état de votre véhicule utilitaire, éviter les accidents et prévenir les pannes sont l’assurance de réaliser toutes vos activités commerciales et/ou professionnels dans les délais convenus. Cela vous permet à la fois d’augmenter votre productivité et aussi de réaliser d’importantes économies.

Les spécificités du contrôle technique volontaire

Bien qu’il se réalise d’une manière identique qu’un contrôle technique obligatoire, le contrôle technique volontaire présente certaines spécificités :

  • Il peut être effectué entre deux contrôles techniques périodiques à l’initiative du propriétaire du véhicule en question,
  • Il peut être complet (portant sur l’ensemble des 133 points de contrôle) ou partiel (le propriétaire choisit les points de contrôle à vérifier),
  • Il est validé par un procès-verbal, mais sans délivrer une vignette ou un timbre sur votre certificat d’immatriculation,
  • Il n’est pas soumis à une contre-visite, vous pouvez donc rectifier toutes les défaillances détectées au fur et à mesure avant le contrôle technique obligatoire.

En somme, il est bon de rappeler que le contrôle technique volontaire est recommandé pour vérifier le bon état de votre véhicule utilitaire avant un long trajet, après un petit accident ou encore si vous constatez quelques défaillances, mêmes mineures.

Un contrôle technique volontaire ne remplace en aucun cas le contrôle périodique réglementaire et ne modifie pas la date de passage à ce contrôle.