Vous partez en week-end prolongé ou en vacances ? Vous souhaitez vérifier l’état de votre véhicule ? Vous doutez du bon fonctionnement d’un des organes mécaniques ? Autant de raisons pour passer un contrôle technique volontaire.

Mais, c’est quoi un contrôle technique volontaire et à quoi sert-il ?

Qu’est-ce que le contrôle volontaire ?

Le contrôle technique volontaire est effectué à titre volontaire par tout propriétaire souhaitant vérifier l’état de son véhicule. Selon votre demande, le contrôleur peut vérifier uniquement quelques points comme il peut effectuer le contrôle total sur les 133 points de vérification.
En effet, passer un contrôle technique volontaire vous permet de lister toutes les éventuelles défaillances de votre véhicule et de procéder au fur et à mesure aux réparations nécessaires avant de passer au contrôle technique périodique obligatoire. Mais, attention :

  • Un contrôle technique volontaire ne donne pas lieu à une contre-visite,
  • Un contrôle technique volontaire ne peut être transformé en contrôle technique périodique obligatoire,
  • Un contrôle technique volontaire ne change en rien la date limite de votre prochaine visite technique obligatoire.

Bien qu’il soit effectué spontanément par un propriétaire, le contrôle technique volontaire est recommandé après un accident et/ou un choc violent ainsi qu’après le constat de petites défaillances. Il est obligatoire en cas de cession de véhicule.

Pourquoi passer un contrôle technique volontaire ?

Conformément à l’article 9 du cahier des charges n°143/ SecMin/06 du 14 Décembre 2006, le contrôle technique volontaire se passe d’une manière identique à celui périodique et fait l’objet d’un procès-verbal au même titre que le contrôle technique réglementaire (sans délivrance de vignette).
En effet, vous pouvez choisir les points sur lesquels le contrôle technique volontaire portera, notamment :

  • Le bon fonctionnement des feux avant et arrière ainsi que des feux clignotants avant/arrière,
  • La vérification du niveau du liquide de frein,
  • L’absence de fumée noire,
  • La fixation des sièges,
  • La bonne ouverture et fermeture des portes, capot, coffre…

Le contrôle technique volontaire constitue un gage majeur de sécurité, vous permettant d’éviter toutes surprises désagréables qui pourraient conduire à une contre-visite voire même à une immobilisation immédiate du véhicule après le contrôle périodique obligatoire.

Pour plus de sérénité sur la route, l’équipe AUTOSUR vous propose la réalisation d’un contrôle technique volontaire complet ou partiel de votre véhicule conformément aux normes en vigueur.