Comme son nom l’indique, le contrôle technique professionnel est un examen qui concerne tous les véhicules professionnels de moins de 3,5 tonnes. Ce contrôle obligatoire doit être effectué dans les 6 mois précédant la 4ème année de la première mise en circulation du véhicule et renouvelé tous les 2 ans.

Les points clés à vérifier lors du contrôle technique d’un véhicule professionnel

Effectués par des centres et/ou des contrôleurs agrées par l’Etat, le contrôle technique des véhicules professionnels porte sur 133 points de contrôle, répartis dans 9 fonctions essentielles.

L’immatriculation

Les plaques d’immatriculation à l’avant et à l’arrière doivent être parfaitement lisibles, non-détériorées, bien fixes et conformes aux modèles homologués ainsi qu’à la réglementation en vigueur.

Les pneumatiques

Lors du contrôle technique, plusieurs éléments sont à vérifier. En effet, la pression doit être correcte, les pneus et les jantes ne doivent pas être déformés, aucune déchirure ou hernie au niveau des flancs, les pneus d’un même essieu doivent être identiques, les rainures de la bande de roulement doivent avoir une profondeur inférieure à 1,6 mm.

Le freinage

Les plaquettes et disques de frein doivent être en bon état et le liquide de frein doit être suffisant. Il est recommandé de vérifier l’état de vos freins avant le contrôle technique pour éviter une contre-visite.

Les amortisseurs

Lors du contrôle technique, le contrôleur vérifie l’absence de tâches d’huile pouvant indiquer une fuite dans le circuit. Il s’assure également de l’état des fixations des amortisseurs ainsi que de l’absence de déformation au niveau de la tige et du corps de l’amortisseur.

L’échappement

Le pot d’échappement ne doit pas dégager une fumée noire lors du démarrage, aussi il doit être fixe et ne présente pas de fuites. Ce contrôle d’échappement permet d’éliminer les gaz nocifs et ainsi réduire votre empreinte carbone.

La visibilité

Le pare-brise, les vitres, les essuie-glaces, les rétroviseurs intérieurs et extérieures doivent être en bon état.

L’éclairage

Il s’agit de contrôler le bon état et le bon fonctionnement de l’ensemble des feux avant /arrière, des clignotants, du signal de détresse, de l’éclairage de la plaque d’immatriculation ainsi que du bon fonctionnement du klaxon.

La carrosserie

Le contrôleur s’assure de l’absence de parties saillantes et vérifie également la bonne ouverture/fermeture et fixation des portes, des hayons, du coffre et du capot moteur.

L’habitacle

Le contrôleur vérifie la bonne fixation des sièges ainsi que le bon fonctionnement des ceintures de sécurité.

Enfin et pour assurer votre sécurité en route et éviter une contre-visite, nous vous conseillons d’opter pour un contrôle volontaire de vos véhicules professionnels.